Les performances du cerveau évoluent avec l’âge, mais ne déclinent pas (article du Temps)

Qui a dit que les jeunes étaient plus performants sur un plan cérébral que les aînés? Différentes études sont venues démontrer que chaque âge a ses points forts.


L’heure est au cerveau augmenté. Elon Musk en a encore fait la démonstration, il y a un mois, en annonçant la création de sa société Neuralink. La énième entreprise du milliardaire a pour objectif de développer des composants électroniques pouvant directement être implantés dans le cerveau afin d’en augmenter la mémoire, piloter des terminaux ou le connecter de manière plus efficace à l’intelligence artificielle. Tout un programme… qui nous fait parfois oublier que cet organe, dans ses capacités intrinsèques, possède encore de larges zones grises à explorer.


C’est notamment le cas en ce qui concerne nos capacités cognitives. Longtemps, les scientifiques ont cru que celles-ci connaissaient un pic de performance vers la vingtaine, pour ensuite entamer un lent déclin. Des recherches menées par des neuroscientifiques du Département du cerveau et des sciences cognitives du Massachusetts Institute of Technology (MIT) viennent, au contraire, démontrer que la réalité est bien plus complexe. «Il y a une grande hétérogénéité concernant le moment où les performances cognitives culminent, atteignent un plateau ou commencent à baisser», confirme au Temps Joshua Hartshorne, l’un des deux auteurs.


Contre toutes attentes, certaines compétences comme la reconnaissance des émotions, la compréhension du vocabulaire, mais aussi la régulation du stress, semblent atteindre leur sommet entre 45 et 50 ans. «C’est ce que l’on appelle l’intelligence cristallisée, précise le professeur Matthias Kliegel, responsable du laboratoire du vieillissement cognitif de l’Université de Genève. A savoir la capacité à s’appuyer sur son expérience, ses compétences et ses connaissances. Dans un cerveau qui n’est pas malade, ce type d’intelligence augmente progressivement avec l’âge et reste stable pendant longtemps, pour ne décliner qu’à la fin de la vie.»

Pour lire l'article: https://www.letemps.ch/sciences/2017/04/25/performances-cerveau-evoluent-lage-ne-declinent

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Nathalie Martin
Psychologue FSP
Chemin de Vauvrise 15
1880 Bex (Vaud)
Suisse
Tél. 078 634 49 31
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square