Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Que faire en cas de difficultés scolaires?

November 1, 2017

 

Que faire en cas de difficultés scolaires?

 

Dans notre société, la réussite scolaire est considérée comme très importante. L’enfant se voit souvent poser la question « ça va comment à l’école? ». Il acquiert très vite le fait qu’il doit être à la hauteur des attentes de son entourage et de ses enseignants. L’enfant peut donc se sentir passablement mis sous pression. Il entend constamment que s’il n’obtient pas des bonnes notes il ne pourra rien faire de sa vie, et ce depuis tout petit. Même si les pressions exercées par l’entourage de l’enfant et par les enseignants ont pour but de le motiver à donner le meilleur de lui même, cela peut malheureusement aboutir à une baisse de l’estime de soi, un rejet de tout ce qui touche à l’école pour ne pas sombrer dans le malaise, voire à la phobie scolaire. 

 

Alors, comment accompagner ces enfants pour qu’ils réinvestissent l’école? Par une écoute attentive de ce qui va et ne va pas. L’enfant s’ennuie-t-il ? L’école ne correspond-elle pas à l’image qu’il s’en faisait? Eprouve-t-il des difficultés dans des domaines en particulier, n’arrive-t-il pas à mettre en place des méthodes de travail efficaces? Ne comprend-il pas la manière dont l’enseignant explique le sujet enseigné? Y a-t-il des soucis relationnels avec les autres élèves ou enseignants? 

Une fois que la ou les difficultés sont comprises, il est possible de mettre en place des choses pour que la situation s’améliore (organisation du travail hebdomadaire sous forme de plan de travail, répétiteur à domicile pour améliorer la compréhension de certaines matières, rencontre avec les enseignants, par exemple).

 

Dans certains cas l’enfant peut présenter des difficultés plus importantes, qui doivent être détectées pour pouvoir mettre en place des aménagements à l’école: dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie, trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, haut potentiel (et oui, même un enfant à haut potentiel peut présenter une inadaptation au milieu scolaire), etc. 

 

Un enfant en échec scolaire a besoin d’être soutenu et de ne surtout pas être dévalorisé. L’idée est de le réconcilier avec le système scolaire et pour cela il a besoin que les adultes qui l’entourent se mobilisent. Un enfant en échec scolaire n’est pas forcément un paresseux. Après avoir passé plus de 15 ans à travailler avec des adolescents, je pense que tous les enfants aimeraient avoir de bonnes notes. Ceux qui disent que non sont des enfants qui ont baissé les bras parce qu’aucune solution n’a été trouvée pour les aider à surmonter leurs difficultés. Avec des réprimandes, on va droit dans le mur. Il y a toujours quelque chose à faire face à l’échec scolaire et il ne faut surtout pas que les parents baissent les bras, sinon l’enfant aura tendance à se décourager. 

 

Certains adolescents ne voient pas le but de l’école, à quoi cela va leur servir. Dans ce type de situation une démarche d’orientation professionnelle pourra donner du sens à ses apprentissages scolaires. Cela peut l’aider à mieux se connaître, à clarifier ses intérêts et à découvrir les métiers qui lui correspondent. 

 

Il ne faut pas hésiter à en parler avec un spécialiste. 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags